Présentation des associations étudiantes de l’ENIM : Le CRENIM

La vie associative est, depuis longtemps, fortement soutenue à l’ENIM. En effet, cette vie menée à la périphérie des études permet aux élèves ingénieurs de s’inscrire dans la dynamique de l’école et d’acquérir les habiletés sociales souvent déterminantes lors d’une recherche d’emploi…

Intégration, solidarité, épanouissement personnel, prise de responsabilités, maturité sont les maîtres-mots de cette politique qui vient compléter, par l’apprentissage sur le terrain, la théorie développée en cours et renforcée par la création, il y a peu, de l’Institut du management.

Objectif de cette démarche : aider les élèves à devenir des ingénieurs conscients de leur rôle et de leurs missions, bien dans leur tête, dans leurs corps et dans leurs relations avec les autres.

À travers cet article, nous allons vous présenter l’une de ces associations étudiantes. Zoom sur le Crenim !

Témoignage d’Arnaud Cremel, président du crenim 

Le Crenim, ou Club Robotique de L’École Nationale d’ingénieurs de Metz est une association du type « technique » qui a pour but de représenter l’ENIM au sein de compétitions robotiques. La plus connue étant la « Coupe de France de robotique : Eurobot » anciennement « Coupe E=M6 ». Les élèves de la 1ère à la 5 année participent donc à la conception de robots (exemple de l’image ci-dessous). Ces derniers participent ensuite à la coupe de France de robotique et à la coupe de Belgique de robotique (Robotix’s) (2 compétitions du tournoi Eurobot) sous la bannière de l’équipe ENIgma.

ENIgma est tout simplement le rassemblement du club de robotique de l’ENIM et de l’ENIB. Cette fusion a été faite il y a maintenant 3-4 ans afin de tirer les deux équipes vers le haut.

C’est une affaire qui s’est remise à tourner en 2014 après une longue période « d’échecs ». Beaucoup de chemin a été parcouru depuis d’ailleurs. Il y a vraiment eu un travail incroyable réalisé de la part de chaque membre sur les différentes générations, et nous avons su tirer profit de l’expérience acquise chaque année.

L’objectif cette année était la Coupe de France avec comme but d’être dans les 50 premiers parmi les 200 équipes présentes. On ne peut jamais savoir vraiment comment cela se serait passé, car les imprévus et l’organisation sur place comptent énormément, tout comme le résultat final. Mais techniquement l’équipe était largement en avance sur tous les plannings grâce à une équipe de 1A débrouillards et motivés bien encadrés par les anciens qui ont réalisé un travail formidable.

Mon rôle au sein du Crenim durant ces 6 dernières années m’a beaucoup apporté (organisation, prise de décision, esprit d’équipe…). Je retiendrai surtout toutes les émotions que nous offrent les compétitions (la satisfaction de mener un projet de bout en bout).

Témoignage de Corentin Coquet, responsable du 3 robot et de la fabrication de la table

Ce qui est passionnant avec le Crenim, c’est l’état d’esprit qui relie tous les membres. On passe de très bons moments, l’ambiance est décontractée et on se sent poussés par la volonté de contribuer à ce formidable projet. Chacun apporte sa pierre à l’édifice, et on y apprend énormément.

Yaël Ramanitra, responsable de la table en 2017/2018

Après la fabrication d’une table d’entrainement pour les robots du CRENIM (et beaucoup de bricolage du dimanche pour la terminer) est enfin arrivé le moment tant attendu : la coupe de France de robotique.

Ah le rêve d’enimien de participer à une grand fête étudiante mélangée à la culture technique et l’innovation. D’abord il y eu le trajet jusqu’à Chartres, notre premier objectif et de loin le plus intéressant pour voir sa belle cathédrale et ses magnifiques jeux médiévaux pour enfant. Nous participâmes bien-sûr à un tournoi, je représentai fièrement notre école. Nos gagnâmes après un parcours endiablé parsemé de nains criant et pleurant. (Ouais c’était un parcours pour enfant mais les organisateurs nous ont proposé de le faire, nous sommes de grands enfants après tout…)

Après une belle visite de cette cité, nous marchâmes sur la Roche-sur-Yon et ses belles plages grises au goût de poisson et de méduse. Un repas des plus raffinés à base de pizza/rosé/bière en restaurant de bord de mer. Quels magnifiques moments de décontraction avant la coupe.

Puis a commencé la coupe : robots qui perdent des roues, rafistolés au pisto-colle ; scotch ; soudures dégueulasses, que des bons moments. Puis, lors d’une nuit de préparation à l’homologation (oui, on essayait juste de pouvoir rentrer sur le terrain, c’est-à-dire faire vérifier les crampons de foot par l’arbitre), nous (je) cassâmes la clé de la 626 de Cremel dans la serrure du coffre. Ah, quelle aventure ! Heureusement, les résultats furent inespérés et les matchs où je participai avec ce même gredin se soldèrent par un 133 points mémorable lors de l’un d’eux. Victoire que nous fêtâmes tous ensemble dans le couloir de l’internat qui nous hébergeait gentiment, avec l’aide de notre mascotte déchaînée (Pierre).

Après plusieurs nuitées de ronflements intenses, nous rentrâmes à la maison, presque victorieux mais avec des étoiles dans les yeux. Une somme toute magnifique expérience permise par l’asso de l’ENIM la plus cool qui ait existé.

Présentation de l’équipe crenim

trombinoscope equipe Crenim ENIM 2019-2020

Pour suivre leur actualité, n’hésitez pas à les suivre sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/Club.Robotique.Enim/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s