Les Enimiens à la découverte du pays des caribous

Trois de nos élèves-ingénieurs, Vincent Balac, Alexandre Guerber et Sacha Turecki ont eu l’opportunité de se rendre dans la ville de Winnipeg au Canada lors d’un semestre académique.

Témoignage d’Alexandre Guerber :

Nous sommes partis dans le cadre d’un semestre pédagogique d’une durée de 4 mois à l’Université de Manitoba dans la ville Winnipeg au Canada.

Le planning était le suivant : 6 semaines de cours ; 1 semaine de vacances ; 6 semaines de cours et 3 semaines de révisions et d’examens. Lors de notre semaine de vacances, nous en avons profité pour aller visiter Los Angeles.

Avec l’arrivée du COVID19 notre planning a été bousculé. Nous avons fait 3 semaines de cours en rentrant de Los Angeles puis 2 semaines de cours en ligne depuis notre résidence, puis nous sommes rentrés en France avant que l’ensemble des aéroports ne ferment pour finir notre dernière semaine de cours en ligne. En parallèle nous avons des projets dans chaque matière et désormais, il ne nous reste que des examens, entre le 16 avril 2020 et le 23 avril 2020.

Nous avions chacun 4 matières (pas forcément les mêmes), ce qui donne environ 15 heures de cours hebdomadaires : dimensionnement des structures, vibrations et acoustique, économie, mécanique des fluides et conception.
Concernant ces cours, les barèmes sont assez simples. Environ la moitié de la moyenne finale de la matière (50%) est l’examen final d’avril. Le reste est composé des notes des nombreux devoirs maisons, des quiz (petits contrôles de cours), du devoir de mi-semestre et des projets. Pour valider chaque matière indépendamment (pas de rattrapage possible) il faut au minimum la note C qui équivaut selon les matières à environ 55 à 60% sur les 100%  de la moyenne.

Concernant la langue anglaise, ce semestre nous a permis de nous améliorer autant en compréhension qu’en expression ce qui était pour moi un de mes principaux objectifs. Il y avait aussi des possibilités sur place de suivre des cours d’anglais pour les élèves internationaux ainsi que des associations spécifiques pour que nous puissions faire des activités et rencontrer d’autres élèves. Il y avait beaucoup d’élèves internationaux venant d’Asie et d’Afrique mais peu de l’Europe. Les enseignants s’exprimaient de manière simple malgré le fait que nous avions des matières scientifiques. Ils étaient vraiment très investis, passionnés et disponible pour les élèves.

Concernant notre temps libre, malgré les projets et les travaux à faire à la maison, nous arrivions à nous dégager du temps pour aller à la salle de sport de l’université. La plupart du temps nous restions sur le campus la semaine puisque nous vivions en résidence étudiante en pension complète. Les week-ends, nous avons visité le musée de Manitoba, le musée des droits de l’Homme, le parc The Forks et la ville de Winnipeg. De plus nous avons fait la belle expérience de manger dans un restaurant (Prairie 360) au 30ème étage d’une tour en plein milieu de la ville ! Ce restaurant avait la spécificité d’être rond et de tourner lentement sur lui-même afin d’avoir la vue sur la totalité de la ville tout au long du repas.

Personnellement je souhaitais partir dans un pays anglophone pour améliorer mon anglais. Le canada est un très beau pays, alors je n’ai pas hésité à saisir cette opportunité (mon second vœux était également dans une université au Canada) ! De plus, je connaissais les étudiants qui y étaient l’année juste avant moi, ce qui m’a permis d’avoir encore plus d’informations. Je n’ai aucun regret d’être allé là-bas, bien au contraire, c’était un magnifique voyage même s’il a dû s’interrompre plus tôt que prévu.

Nous avons eu beaucoup de chance d’avoir ce genre d’opportunité grâce à l’ENIM !

Et pour finir, l’accompagnement administratif de l’ENIM (service des relations internationales, des enseignants, des anciens étudiants…), de l’UL (pour les bourses, rapatriement…) et de l’université d’accueil était irréprochable !

Témoignage de Vincent BALAC

Depuis le jour où j’ai été sélectionné pour partir au Canada en semestre pédagogique, j’étais impatient de découvrir un nouveau style de vie et une culture différente.Vivant à Aix en Provence, j’ai su que le premier défi serait les conditions climatiques.

Nous sommes arrivés le 3 janvier 2020 dans la ville de Winnipeg (Manitoba, Canada) pour découvrir une grande ville au style américain et nous avons ensuite posé bagages au sein de la grande université Canadienne.Nos premiers jours furent remplis de découvertes quant au fonctionnement d’une université si grande et avec autant d’étudiants (+ de 30.000 étudiants).

Le planning du semestre est organisé ainsi : 6 semaines de cours, 1 semaine de vacances, 6 semaines de cours et la période d’examens finaux

En ce qui concerne les matières étudiées sur place, elles sont en total accord avec celles enseignées à l’ENIM, cependant elles n’ont pas forcément les mêmes contenus. (En effet une matière canadienne peut regrouper 2 matières en France)Les compétences et le niveau attendu est de 55% minimum pour chacune des matières que l’on étudie.Les semaines de cours sont identiques tout au long du semestre, et un travail régulier est demandé (Assignements = devoir maison / Projets en groupes / Quizzes).Une journée de travail peut varier entre 2h et 6h de cours.

Concernant le niveau d’anglais, c’était très facile de comprendre les professeurs en amphithéâtres. La plupart des professeurs sont d’origine étrangère et ont un anglais académique. (Un seul de mes professeurs avait vraiment un accent prononcé)

La ville est à 90% anglophone, il y a cependant un quartier français où les gens parlent québécois (Quartier de Saint-Boniface).De plus, la signalétique dans toute la ville est écrite dans les deux langues officielles canadiennes (Anglais et FRANÇAIS).

Concernant notre temps libre, chaque soirs nous allions au complexe sportif de l’université. Un complexe immense et intérieur avec salle de musculation, basket, athlétisme, natation, arts martiaux… etc

En dehors de l’université, nous avons essayé de voir le plus de choses possibles dans la ville de Winnipeg. Nous avons visité les musées emblématiques de la ville, concernant entre autre la faune et la flore du Canada ou les droits de l’Homme. Nous sommes allés dans le centre ville, la périphérie et le parc « The Forks » où il y a la plupart des activités et des canadiens en mode détente.

Lors de notre semaine de vacances, j’ai harcelé mes camarades pour partir à Los Angeles, et ce fut une semaine incroyable. Il était important pour moi de découvrir un endroit aussi emblématique et de « changer d’air » pour un autre climat et une autre culture. Ainsi, ce fut une coupure totale pour recharger les batteries. [La vidéo ci-dessus contient des éléments de semaine de vacances]

Mon ressenti personnel sur ce semestre estpositif. Je voulais découvrir le Canada, l’immersion dans un monde anglophone pour améliorer mon niveau d’anglais. C’est un très beau pays, où les gens sont accueillants et chaleureux, j’en ai presque oublié le froid constant avec des températures qui sont descendues jusqu’à -34°C par moment.

Ce fut un magnifique voyage, autant pour la vie universitaire que pour nos moments de temps libre et de découverte et je recommande franchement cette université pour les futurs Enimiens !

Et en bonus, une petite vidéo !

Une surprise à l’aéroport de Vancouver !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s